Le cidre & co

Les cidres et la gamme que nous élaborons sont le fruit de savoirs faire transmis depuis plusieurs générations. Fiers de cet héritage, nous nous efforçons de le faire vivre à travers des recettes nouvelles qui satisferont vos palais délicats.

Pépère Joseph sortant de sa cidrerie 1944
Joseph sortant de son cellier

Le cidre, une histoire de famille…

Le cidre Pradenn se raconte comme une belle histoire de famille. A l’origine de nos souvenirs, la transmission de ce savoir faire familiale remonte au début du XXème siècle. Fils de paysan, Joseph, né en 1900 a repris la ferme et œuvré toute sa vie à l’entretien de sa ferme, de ses pommiers et à la production de son cidre. Aussi, chaque semaine, Joseph livrait avec fierté ses barriques des bistrots voisins jusqu’au centre ville de Rennes, dans lesquels la bolée faisait partie des immanquables sur les cartes de l’époque.

Joseph prenait grand soin de son verger planté et façonné par les générations précédentes. De manière générale, on distingue trois catégories de pommes pour produire du cidre, celle qui donne un goût acidulé, celle qui offre une touche plus fruitée et enfin les dernières qui apportent rudesse et amertume. Les familles de la région composaient leurs vergers en alliant ces différentes variétés selon le cidre qu’elle souhaite obtenir. Ainsi, chaque famille de la région élaborait un cidre qui lui est propre.
Lire la suite de l'histoire

Le cidre de notre famille était produit avec 25 variétés de pommes, dont deux principales qui couvraient plus de la moitié du verger.

Le pommier est un arbre qui grandit pendant 20 ans, se trouve en pleine force de l’âge entre 20 et 40 avec une production importante puis qui décline tranquillement jusqu’à disparaître entre 80 et 100 ans. Ainsi, les arbres évoluent avec les générations.C’est pourquoi, il était coutume que chaque génération replante un verger qui servirait à sa descendance. Cette tradition s’est rompue dans les années 60 avec l’industrialisation et la spécialisation de l’agriculture. A cette époque, bien que l’activité de la ferme familiale se soit concentrée sur la production de lait, nous avons hérité des pommes du verger du grand-père Joseph et poursuivi la production du cidre. Le cidre produit était destiné à la consommation personnelle et celle des proches. Au fil des années, les pommiers disparaissaient un à un si bien que le verger qui pouvait produire près de 100 tonnes de pommes n’en offrait guère plus d’une dizaine.

L’histoire aurait pu s’arrêter là, les vergers seraient devenus des champs de cultures et le savoir faire de notre famille aurait disparu en même temps que Joseph. Mais il n’en sera rien, cette belle histoire de famille se poursuivra grâce à Joseph, ce grand pédagogue qui n’a jamais cessé d’enseigner et de transmettre son savoir ainsi que sa philosophie au premier de ses petits fils : Loïc.

Loïc accompagnait celui qu’il appelait Pépère, dans toutes les tâches de la ferme et en particulier l’entretien du verger et la fabrication du cidre. C’est ainsi qu’au fil des saisons et des productions, il mémorisa chaque geste permettant d’élaborer la bolée familiale. Aujourd’hui, Loïc est à son tour en passe de transmettre la ferme ainsi que son savoir à son fils aîné : Julien. C’est avec l’installation de ce dernier, que le cidre reprendra une place importante dans la production de la ferme. L’ambition est affichée, le cidre de Joseph, notre cidre, retournera abreuver les bistrots et crêperie de Rennes et des villes alentours. Pour ce faire nous devions replanter un verger, mais comment s’y prendre? Tous les pommiers de l’arrière grand-père Joseph sont morts ou presque, comment retrouver le goût typique de notre cidre de famille sans la diversité des variétés d’antan?

Heureusement, lors de la mise en place des vergers conservatoires de la Bintinais, l’écomusée du pays de Rennes, Loïc à pris soin de fournir des greffons issus du verger de son grand-père. Nous sommes donc retourné dans les vergers de la Bintinais pour retrouver les variétés qui composent notre cidre et y prélever quelques greffons. Nous avons fait greffer 150 pommiers hautes tiges et reconstitué ainsi le pommage qui donne un goût si unique à notre cidre. Notre verger en formation comprend désormais plus de 25 variétés parmi lesquelles, deux d’entres elles composent plus de la moitié des pieds, dans le respect des enseignements de notre cher Joseph!

Nous aimons notre cidre par son goût unique, et il prend toute sa saveur en faisant vivre notre histoire…

 

Les cidres bio

cidre Nous créons des cidres qui relatent la ruralité et l’authenticité du terroir du pays de Rennes. Vous-y retrouverez un juste équilibre entre des arômes fruités et acidulés ponctué par des saveurs plus rudes et amères. Ces nuances s’exprimant différemment selon que vous dégustez nos cidres en demi-sec ou en brut.La prise de mousse naturelle assure une fine effervescence qui inspire des notes fraîches et festives.

Conseil de dégustation :

Notre cidre se consomme idéalement pendant la moisson lors d’une pause entre deux parcelles de céréales ! Le reste de l’année, il accompagne parfaitement les premiers apéritifs de printemps tout comme les soupes d’automne. Sans oublier la soirée galette hebdomadaire chez tout Breton qui se respecte. Conserver le cidre au frais et ouvrir la bouteille quelques minutes avant dégustation afin de lui assurer une bonne oxygénation.

Le jus de pomme

Notre jus de pomme est fait avec des pommes à cidre de variétés anciennes. Nous sélectionnons les plus douces afin de faire un jus fruité légèrement acidulé. Notre jus de pomme, pas filtré, reste trouble afin de conserver toutes les propriétés gustatives des fruits.

Conseil de dégustation :

Idéal pour le petit déjeuner et le goûter il se consomme bien frais. Il accompagnera aussi parfaitement tous vos desserts.

L’eau de vie (Gnôle)

PRADENN eau de vie de cidreJusqu’à maintenant la précieuse eau de vie de cidre que nous produisions était limitée au cadre familial, depuis peu nous pouvons vous en faire profiter.Chaque année une partie du cidre est réservée pour la distillation, il est bouilli dans un alambic au feu de bois afin d’en extraire la goutte. L’eau de vie obtenue est ensuite vieillie dans un fut de chêne ayant anciennement servi à l’élaboration de vin de Bordeaux, ce qui renforce son fruité et lui confère une surprenante robe rosée.

Conseil de dégustation :

Notre gnôle qui titre à 35° se déguste souvent en trou normand ou en digestif. En cuisine, c’est un excellent alcool pour flamber vos crêpes et autres mets. Nous nous en servons également dans les préparations de fruits type « godinette », « roupettes à queue » ou autres vins de fruits.

L’aigre de cidre fermier

PRADENN aigre de cidreVoici le petit nouveau ! Pour vos salades et autres vinaigrettes quoi de mieux qu’un aigre de cidre acidulé à souhait qui laisse en plus un léger goût fruité. Goûtez-y !
Vous pouvez passez votre commande via notre formulaire de contact ou sur le site lespaniersdepradenn.fr. Passez une commande

De la pomme à l’apéro en images